Photo MLL finaleMichèle Leduc-Lapierre détient un baccalauréat en biologie et une maîtrise en gestion de la faune et ses habitats, tous deux de l’Université de Rimouski. Michèle a  de l’expérience au sein de groupes de travail régionaux et binationaux ainsi qu’en gestion de projets relatifs aux Grands Lacs et au fleuve St-Laurent.

Analyste en environnement

graeme

Graeme Morin détient un baccalauréat en sciences environnementales de l’École d’Environnement de McGill, dans le domaine de la Biodiversité et Conservation. Il a complété sa Maîtrise en Sciences, Ressources Renouvelables - Évaluation Environnementale, du Centre de Collaboration en Évaluation Environnementale de McGill-PNUE, en 2009. M. Morin possède plusieurs années d’expérience dans le secteur industriel au privé.

Graeme est analyste au CCEBJ depuis 2010.

chantalChantal Otter Tétreault a obtenu son bacc. en géographie de l’Université Concordia en 2002. Durant et après ses études, elle occupait le poste de technicienne du Système d’information géographique au secteur forestier de l’Administration régionale crie (ARC). Lors de la mise en œuvre du régime forestier adapté de l’ENRQC (ou «Paix des Braves») en 2002, elle a collaboré à la délimitation des aires de trappe cries pour les fins des unités territoriales de référence. Chantal a également participé aux calculs ayant trait à la délimitation des unités d’aménagement forestier de cette entente.

En 2005, Chantal accepte le poste d’analyste en environnement à l’ARC. Son rôle consiste entre autres à soutenir les membres nommés par l’ARC aux comités d’évaluation et d’examen durant l’évaluation environnementale et sociale des projets. Elle collabore également avec les administrateurs locaux en environnement concernant l’évaluation de projets dans les communautés cries. Enfin, elle travaille au suivi du projet hydroélectrique Eastmain 1-A/dérivation Rupert.

Étant d’origine crie (Waswanipi), son travail lui permet non seulement de servir sa nation à l’égard des enjeux environnementaux, mais également de participer à la promotion des activités traditionnelles en diffusant l’information pertinente. C’est notamment le cas avec l’élaboration des Best Environmental Management Practice Leaflets à l’intention des trappeurs cris recevant des fonds pour des travaux correcteurs (construction de camps, étangs à sauvagine, sentiers, etc.) et de la collecte de données sur les oiseaux migrateurs dans les communautés cries du Québec.

Évaluation environnementale stratégique

Un sous-comité du CCEBJ a examiné comment l'évaluation environnementale stratégique (ÉES) peut être intégrée dans l'initiative de modernisation de la Loi sur la qualité de l'environnement. En septembre 2015, le CCEBJ a présenté ses commentaires sur le Livre vert déposé à cet effet. Puis, en novembre 2016, le CCEBJ a adopté son mémoire concernant le projet de loi 102 modernisant la Loi sur la qualité de l'environnement.

L’intérêt du CCEBJ pour l’ÉES remonte aux débuts du Plan Nord. En 2010, le Comité a recommandé au gouvernement du Québec d’avoir recours à l’évaluation environnementale stratégique pour mieux tenir compte de la capacité environnementale et sociale du milieu nordique à recevoir des initiatives de développement d’envergure. Le Comité réitère cette proposition, en juin 2016, concernant la Vision stratégique du développement minier du gouvernement du Québec.

Prise en compte des effets cumulatifs

Le CCEBJ veut améliorer sa compréhension de la prise en compte des effets cumulatifs sur le territoire du chapitre 22. Une étude déposée en mai 2016 examine l’évaluation des effets cumulatifs dans la directive, l’étude d’impact, l'examen et l’autorisation de sept projets soumis au processus du chapitre 22. Au cours d'un atelier de travail en septembre 2016, le CCEBJ et les comités d'évaluation et d'examen du chapitre 22 ont discuté des constats et des recommandations de l'étude dans une perspective d'amélioration du processus.

Examen de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (LCÉE)

En février 2017, le CCEBJ a déposé un mémoire à l’intention du Comité d’experts sur l’examen des processus fédéraux d’évaluation environnementale. Le mémoire aborde, entre autres, la question de l’arrimage de la procédure de la LCÉE avec le processus d’évaluation et d’examen du chapitre 22.

Examen de la Loi sur les pêches2012

Dans le cadre de l'examen actuel de la Loi sur les pêches 2012, le CCEBJ a présenté ses commentaires au Comité permanent des pêches et des océans de la Chambre des communes en novembre 2016.

Depuis 2014, le CCEBJ travaille avec la Direction régionale de Pêches et Océans Canada afin d’assurer la prise en compte des droits des Cris dans le cadre de la Loi sur les pêches 2012. En mars 2017, le Comité a présenté un Guide à l’intention des promoteurs concernant les autoévaluations qu’ils mènent pour les projets près de l’eau dans le territoire Eeyou Istchee Baie-James.

Processus de participation publique

Le CCEBJ a présenté un rapport de recommandations aux parties signataires concernées par le chapitre 22 de la CBJNQ en mai 2015. Le rapport fait le point sur les activités de participation publique menées durant le processus d'évaluation et d'examen. Les recommandations du CCEBJ visent principalement l'accès du public à l'information et la transparence du processus.

En guise de suivi, le CCEBJ a confectionné un tableau affichant dans quelle mesure des initiatives récentes ont permis de mettre en oeuvre chacune des recommandations.

Le CCEBJ travaille actuellement sur un guide à l'intention des promoteurs de projets concernant le processus du chapitre 22 et la participation publique.

Examen des plans d'aménagement forestier

Conformément à son mandat, le CCEBJ examine les plans d’aménagement forestier avant leur approbation par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. En vue du dépôt des projets de plans d’aménagement forestier intégrés tactiques (PAFIT) applicables au territoire du chapitre 22 pour la période 2018-2023, le CCEBJ a identifié ses paramètres d'analyse en février 2017. 

Le 9 juin 2017, Le CCEBJ a écrit au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour assurer un arrimage de la planification forestière avec la stratégie de rétablissement du caribou forestier. Le CCEBJ recommande que les mesures de la stratégie de rétablissement à long terme du caribou forestier soient intégrées durant l'élaboration des PAFIT applicables au territoire d'Eeyou Istchee Baie-James